Accueil > BLOG > Pour que la chaudière à condensation atteigne ses performances

Pour que la chaudière à condensation atteigne ses performances

vendredi 18 mars 2011

La chaudière à condensation ne condense pas toujours !

Effectivement, une chaudière à condensation peut ou pas présenter un rendement supérieur à 100% comme annoncé commercialement. Attention néanmoins, rappelons que le phénomène de condensation et donc de rendement élevé ne se produit que si les retours d’eau chaude sont inférieurs à une température dite point de rosée. Soit pour le gaz par exemple des retours d’eau chaude inférieurs à 55°C.

Soyons vigilants car plusieurs cas de figures peuvent se produire et ainsi générer un piètre bilan de consommation, voire aucunes économies d’énergie même avec une chaudière à condensation.

C’est le cas quand les retours de chauffage sont toujours supérieurs à 55°C et quand la chaudière à condensation est sur-dimensionnée.

1°) Mauvaise conception entre chaudière et terminaux. Par exemple si la chaudière à condensation alimente des émetteurs dits dynamiques comme des aérothermes ou centrales d’air. Le régime d’eau chaude étant toujours soutenu à 80°C, la condensation ne se produit jamais et la chaudière à condensation n’est plus performante qu’une chaudière classique. Sauf à sélectionner les émetteurs à basse température autour de 50°C. Condition sine qua non pour que la condensation s’opère et pour obtenir de réelles économies d’énergie (rendements supérieurs à 100%)

2°) En rénovation thermique, le cas peut facilement se produire d’autant plus si les émetteurs sont existants et nécessitent un régime d’eau très chaude à 90/70°C. Si la chaudière ancienne est simplement remplacée par une chaudière à condensation, …, cette dernière ne condensera que lorsque la régulation permettra de générer une eau de chauffage moins chaude, au dessus par exemple de +5°C de température extérieure ! Les économies d’énergie de chauffage apparaitront alors. La recherche d’une performance énergétique doit être plus globale dans ce cas, et la rénovation considérée plus largement. Avec en priorité une diminution des besoins de chauffage par une isolation thermique du bâti, ou un changement de tous les radiateurs par des radiateurs basse température, bien entendu avec des surfaces de chauffe sur-dimensionnées. La première solution étant certes onéreuse, mais énergétiquement plus logique, durable et recommandée.

3°) La régulation est déréglée et ne suit pas une pente dit « loi d’eau » qui fait décroitre la température de chauffage quand la température extérieure augmente. Dans ce cas les émetteurs sont alimentés avec une eau trop chaude. Si ce sont des radiateurs, les débit sont infimes et provoquent de la cavitation et du bruit même avec des robinets thermostatiques.

4°) La chaudière à condensation est sur-dimensionnée. Même si elle est annoncée avec un rendement supérieur à 100% celui-ci n’est à considéré que ponctuellement. Les retours de chauffage sont effectivement froids, la chaudière à condensation « condense » bien à l’instant « t » mais le rendement global annuel est exécrable du fait des nombreux appels marche/arrêts surtout en dehors des jours les plus froids. Pertes au démarrage +pertes à l’arrêt + mauvaise combustion du bruleur provoque ainsi un mauvais rendement annuel
Commentaires importants
La chaudière à condensation ne génère des économies que si les retours de chauffe sont à températures modérées. Il faut donc privilégier les radiateurs basse température et les émetteurs comme le plancher chauffant.
Un simple remplacement de chaudière dans l’existant ne donnera des économies d’énergie qu’une partie du temps voire pas du tout. Il est conseillé de réduire les besoins de chauffage avec une isolation du bâtiment de sorte de travailler avec une de chauffage la moins chaude possible ; si l’on conserve les radiateurs.
Un chaudière à condensation sur-dimensionnée fonctionnera avec un mauvais rendement de bruleur, aura des fonctionnement saccadés, s’encrassera, et génèrera au final un mauvais bilan de consommation annuelle. Par conséquent un dimensionnement par un thermicien ou un installateur qualifié est plus que recommandé.

Allez plus loin, …

. Le chauffage gaz par condensation – dossier sur XPAIR

. La chaudière à condensation - Avis d’experts

. Conseils d’un énergéticien - site Dolce Vita

SPIP | Se connecter | Plan du site | MENTIONS LEGALES | Suivre la vie du site RSS 2.0