Accueil > BLOG > Chaudière à condensation : le standard de la RT 2012

Chaudière à condensation : le standard de la RT 2012

mercredi 10 octobre 2012

Chaudière à condensation : le standard de la RT 2012

JPEG - 404.9 ko
chaudiere à condensation
Installation d’une chaudière à condensation par un installateur agréé

La RT 2012, réglementation qui impose une consommation conventionnelle maximum de 50 kWh/m2 et par an, réglementation qui impose que toute construction neuve soit de niveau BBC ; cette réglementation 2012 ne laisse la place qu’à des équipements à haute efficacité énergétique. C’est le cas de la chaudière à condensation. Qu’elle soit de type, chaudière gaz à condensation, chaudière fioul à condensation, et désormais chaudière bois à condensation, le principe est toujours le même : récupérer l’énergie qui s’en va dans les fumées, et la restituer à l’eau de chauffage.

Ainsi les rendements atteignent des valeurs élevées, les fumées sortent plus froides dans l’atmosphère, et le bilan de consommation d’énergie est amélioré. Par rapport à une chaudière classique, le gain est de l’ordre de 15%, et par rapport à une chaudière ancienne, il est de l’ordre de 30%. Ce qui marque les esprits et le portefeuille !
Par conséquent, les applications en rénovation sont évidentes. De plus le crédit d’impôt 2012 autorise encore une déduction de 10% (ou 18% si des travaux sont groupés).

Dans la construction neuve, nous n’avons plus le choix avec la RT 2012. La chaudière classique est « hors sujet » et pénalise les calculs réglementaires. Pour être conforme à la RT 2012, il est quasi-nécessaire de partir sur une chaudière à condensation. Bien entendu, cette disposition d’efficacité énergétique est minimum, car pour « tenir » le bilan et les 50 kWh/m2 et par an, un complément solaire voire avec une pompe à chaleur en relève de chaudière pourra s’avérer nécessaire.

En résumé avec la RT 2012, voire avec le fameux « bon sens » en rénovation dans l’existant, place à la chaudière à condensation, à la récupération d’énergie donc , et aux énergies renouvelables.

SPIP | Se connecter | Plan du site | MENTIONS LEGALES | Suivre la vie du site RSS 2.0