Accueil > APPROCHE TECHNIQUE > Technologies de chaudières

Technologies de chaudières

jeudi 22 août 2013

Chaudière fonte et chaudière en acier

La fonte est plus lourde et plus cassante que l’acier. Par contre, elle résiste bien à la corrosion.
Les chaudières en fonte contiennent en général beaucoup d’eau et leur inertie convient bien aux combustibles solides dont l’approvisionnement est difficile à réguler.
L’échangeur est constitué d’éléments assemblés. Elles peuvent donc, lorsque nécessaire, être rentrées par élément dans la chaufferie et montées sur place. Les chaudières en acier sont plus légères, plus compactes et donc plus faciles à installer que les chaudières en fonte.
Plus sensibles à la corrosion, la qualité et la température de l’eau d’irrigation devront être bien maîtrisées.


Chaudière à tubes d’eau et à tubes de fumée

Les chaudières à eau chaude sont constituées d’un échangeur tubulaire permettant le transfert de la chaleur produite par la combustion à l’eau de chauffage. Il existe deux possibilités :

  • l’eau passe dans les tubes et la fumée circule autour (chaudières à ’tubes d’eau’) ;
  • la fumée passe dans les tubes et l’eau circule autour (chaudières à ’tubes de fumée’). Les chaudières à tubes de fumée contiennent un volume d’eau plus important, ce qui leur donne plus d’inertie thermique et une meilleure résistance aux chocs thermiques. Ce sont les plus courantes. Les chaudières à tubes d’eau ont un temps de réponse plus rapide au démarrage du brûleur.

Chaudières à brûleur atmosphérique et brûleur à air soufflé

Les brûleurs atmosphériques n’existent que pour les combustibles gazeux. Ils assurent l’entrée du gaz dans le foyer de la chaudière où il brûlera au contact de l’air ambiant. Le brûleur à air soufflé assure l’entrée du combustible (gaz ou fuel) et de l’air nécessaire à la combustion. L’air dit comburant est pulsé par un ventilateur, dans le foyer de la chaudière où a lieu la combustion. Les chaudières à brûleur atmosphérique sont plus encombrantes que les chaudières équipées d’un brûleur à air soufflé. Elles sont par contre beaucoup plus silencieuses. Les petites chaudières murales prévues pour être installées dans les appartements sont toutes à brûleur atmosphérique.Les chaudières à brûleur atmosphérique ont un rendement plus faible que celles équipées d’un brûleur air soufflé, car il est impossible de régler finement le débit d’air de combustion. Les chaudières équipées d’un brûleur à air soufflé (au gaz ou au fuel) sont plus compactes, et ont un meilleur rendement que les chaudières atmosphériques. Elles doivent être réglées avec soin.On distingue :

  • Les chaudières dites pressurisées.
    Dans ces chaudières, la pression assurée par le ventilateur du brûleur refoule la fumée jusqu’au carneau qui raccorde la chaudière au conduit de fumée.
  • Les chaudières dites en dépression.
    Dans ces chaudières, la pression assurée par le ventilateur du brûleur ne suffit pas au refoulement de la fumée. Elle est alors extraite de la chaudière grâce au tirage naturel de la cheminée. La production d’eau chaude sanitaire.
    L’eau chaude produite par la chaudière peut être utilisée pour réchauffer l’eau sanitaire. Si ce réchauffage a lieu dans la chaudière, on parlera d’une chaudière mixte. L’eau chaude sanitaire produite peut-être stockée dans un ballon incorporé ou juxtaposé.
SPIP | Se connecter | Plan du site | MENTIONS LEGALES | Suivre la vie du site RSS 2.0